Culture|

Carte non disponible

Date & horaires
2 octobre 2021
16h30 - 18h30

Mise en scène et interprétation par Marie Joséphine Susini.

On l’appelait « La Magnani ». Égérie de Roberto Rossellini, Federico Fellini, Pier Paolo Pasolini… Rome, l’Italie, et ce courage, auquel l’âme d’un peuple devait s’identifier.
Elle était vibrante, extravagante…
Instinctive. Sublime.
Elle était la Vie, elle était femme.
Entière, vulnérable, complexe, emplie de poésie intérieure.
Une vitalité inébranlable, un roc, une vie orageuse faite de violentes passions, d’attachements viscéraux.

Comédienne mythique, qui n’avait pas son pareil pour s’approprier un personnage.

Elle est là, présente, le temps d’une messe, celle de ses obsèques, et se raconte en tant que femme et comédienne, le temps d’un voyage, avec elle, sans elle… En présence de ses amis, son public, son peuple…

« Étymologiquement, le nom Magnani provient du latin ” magnus “, grand, tel qu’on le retrouve dans le mot français ” magnanime “. Anna Magnani avait un patronyme parfaitement approprié à ce qu’elle est devenue dans le cinéma italien d’après la Seconde Guerre mondiale : la plus grande tragédienne. » L’HUMANITÉ

Lieu
Bibliothèque Livia Via


Mise en scène et interprétation par Marie Joséphine Susini.

On l’appelait « La Magnani ». Égérie de Roberto Rossellini, Federico Fellini, Pier Paolo Pasolini… Rome, l’Italie, et ce courage, auquel l’âme d’un peuple devait s’identifier.
Elle était vibrante, extravagante…
Instinctive. Sublime.
Elle était la Vie, elle était femme.
Entière, vulnérable, complexe, emplie de poésie intérieure.
Une vitalité inébranlable, un roc, une vie orageuse faite de violentes passions, d’attachements viscéraux.

Comédienne mythique, qui n’avait pas son pareil pour s’approprier un personnage.

Elle est là, présente, le temps d’une messe, celle de ses obsèques, et se raconte en tant que femme et comédienne, le temps d’un voyage, avec elle, sans elle… En présence de ses amis, son public, son peuple…

« Étymologiquement, le nom Magnani provient du latin ” magnus “, grand, tel qu’on le retrouve dans le mot français ” magnanime “. Anna Magnani avait un patronyme parfaitement approprié à ce qu’elle est devenue dans le cinéma italien d’après la Seconde Guerre mondiale : la plus grande tragédienne. » L’HUMANITÉ

Comments are closed.

Close Search Window